Art et Culture

L’archipel indonésien abrite de nombreuses cultures antiques qui sont enracinées ici, tout au long de son histoire à travers les siècles jusqu’à aujourd’hui, les îles ont été influencées par les indiens, chinois, arabes et les cultures européennes, et dernièrement aussi par la culture populaire mondiale, les voyages internationaux et l’internet. Les cultures étrangères et les traditions sont, cependant, absorbées et assimilées par les personnes qui produisent d’uniques œuvres de création « indonésienne » qui ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde..

L’artisanat indonésien est foisonnant : sculpture sur bois, masques, textiles (qui comptent trois formes principales : ikat, songket, batik), poterie, peinture, vannerie, perles, marionnettes, dinanderie et bijoux.

Le 2 Octobre 2009, l’UNESCO a reconnu le « Batik » indonésien comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité, ajoutant au « keris » de l’Indonésie (la dague lame ondulée) et le « wayang » (marionnettes d’ombre)  reconnus plus tôt. En outre, le « Angklung » instrument en bambou musicale de Java Ouest, étant uniquement «indonésien» considéré comme patrimoine mondial.

La culture indonésienne est, en effet, riche en arts et l’artisanat (travaux manuels). Dans le domaine du textile, Sumatra produit certains des meilleurs sarongs tissés d’or et d’argent, connue sous le terme « songket » ; les femmes du sud de Sulawesi produisent des soies colorées tissées à la main, tandis qu’à Bali, Flores et Timor produisent certains des meilleurs textiles en fibres naturelles décorés de motifs compliqués à faire. Dans l’artisanat du bois, les artisans de Bali produisent de belles sculptures, comme le font les Asmat en Papouasie, à la fois traditionnelle et moderne, les artisans du centre de Java fabriquent des meubles finement sculptés, tandis que les constructeurs de navires Bugis de Sulawesi-Sud continuent à construire de majestueuses goélettes « Pinisi » qui sillonne les mers indonésiennes jusqu’à aujourd’hui.